FGAAC CFDT

SPÉCIAL ELECTION 2015 (Article 25/29)

Nouveau Logo

Les autres métiers de la traction : GM et CTT

 

La FGAAC-CFDT milite depuis de nombreuses années pour faire aboutir ses revendications concernant les métiers de Gestionnaires de Moyens et de DPX Traction. Concernant les GM la FGAAC-CFDT revendique une requalification complète de la filière. L’entreprise doit mettre en place un véritable parcours professionnel au sein des domaines et des activités et au travers de la création de véritables passerelles entre ces derniers de la qualification D à la qualification CS.

Le parcours professionnel doit intégrer les contractuels de plus en plus nombreux dans la filière GM. Pour une vraie cohérence, le parcours pro doit comporter des étapes obligatoires comme, entre autres, un passage sur un poste de production (ADC ou EM) en début de carrière. Les GM doivent faire partie intégrante de l’équipe d’encadrement. La rémunération des gestionnaires de moyens ne doit pas être un élément de discrimination.

La FGAAC-CFDT exige que pour un même poste et une même fonction, les agents gagnent le même salaire ! Par ailleurs, de plus en plus de GM tiennent des fonctions de sécurité, la FGAAC-CFDT réclame la création d’une prime spécifique à ces nouvelles fonctions.

Au niveau des DPX Traction, concernant la détection et la formation, l’entreprise a encore du chemin à faire. Pour la FGAAC-CFDT, le rythme actuel du suivi des ADC est notoirement insuffisant. Si l’entreprise ne change pas rapidement sa façon de procéder, les années futures s’annoncent douloureuses en matière de management à la traction.

La SNCF doit « redorer » sa filière CTT. Une rationalisation de la fonction est urgente et doit laisser plus de place à l’expertise métier. Les tâches administratives et répétitives doivent être limitées aux maximums ou confiées aux assistants DPX.

En matière de carrière, les DPX de la filière traction revendiquent un déroulement équivalant à celui des cadres des autres filières. La FGAAC-CFDT revendique un déroulement automatique sur la qualification G2 pour les CTT ayant atteint la position F28 et ne pouvant faire valoir leur droit à la retraite (prise en compte de la réforme des retraites).

Tous les postes d’expertise métier doivent être sur la qualification G, au minimum ! L’entreprise doit limiter au strict nécessaire le rapport du nombre de CTT issu de la promotion interne par rapport aux jeunes cadres afin de garantir une perspective pour tous.

Pour les attachés-cadres, le cursus de carrière doit être revu et ouvert pour mieux valoriser la progression de carrière. Il ne doit pas être un frein au parcours professionnel du fait d’un manque de mise en formation de candidats. Il est impératif de mettre le nombre de CTT en adéquation avec le nombre d’ADC. La FGAAC-CFDT revendique des équipes de 24 ADC par CTT au maximum ! L’effectif de CTT doit impérativement prendre en compte les journées nécessaires pour le maintien d’une véritable compétence de conducteurs occasionnels. Le maintien de compétence doit se faire sur des journées du roulement. Les CTT ne doivent être invités à conduire qu’en situations perturbées !

 

e CHSCT, instance revendicative dans le monde du travail de demain !   

 Télécharger le Journal FGAAC-CFDT 

 

primi sui motori con e-max

Newsletter

Restez informé, enregistrez vous à notre lettre d'information.

Contactez nous

  • Téléphone: 01 40 18 44 40

Restons connectés

Suivez nous sur les réseaux sociaux.
1000 caractères restants