FGAAC CFDT

EDITO du Secrétaire National de l'UNR

Je me suis amusé à convertir certaines sommes en franc. Aujourd’hui, on a cette fâcheuse tendance à dépenser l’euro comme nous dépensions les francs. À la seule différence qu’il y a un coefficient multiplicateur de 6,56.

 

primi sui motori con e-max

 De nouvelles augmentations sont inévitables dans les prochaines années

« Une trentaine d’euros à répartir sur 18 mois », soit environ 1,50 euro par mois. C’est le rattrapage que se verront appliquer les 28 millions de clients d’ EDF soumis à ses tarifs réglementés de vente d’électricité. La ministre de l’Énergie Ségolène Royal l’a annoncé, au lendemain de la décision du Conseil d’État d’annuler un arrêté qui avait entraîné au 1er novembre 2014 une hausse de 2,5 % des tarifs réglementés. Et ce rattrapage pourrait ne pas être le dernier. Les explications de Thomas Porcher*, économiste spécialiste des questions d’énergie et professeur associé à la Paris School of Business.

primi sui motori con e-max

Le prix dissuade 4 patients sur 10 de se faire soigner.

Une étude sur les prix pratiqués par les dentistes français alerte sur le renoncement aux soins. 4 patients sur 10 abandonnent dès l'étape du devis.
L'an dernier à la même époque, le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS) révélait dans une enquête qu'un Français sur dix était prêt à se faire soigner les dents à l'étranger pour éviter des soins trop onéreux et des délais d'attente trop longs en France. Un an après, il semblerait que le problème ne se soit pas vraiment arrangé. En attestent les résultats d'une étude, menée sur 500 demandes de devis pour des soins dentaires auprès de la société Santéclair (1).

primi sui motori con e-max

Vers une consultation à 25 euros ?

C’était l’une des principales revendications des syndicats de médecins. L’Assurance-maladie s’apprête à proposer, ce mercredi, d’augmenter le tarif de la consultation des médecins généralistes de 23 à 25 euros, les généralistes seraient ainsi payés comme les autres spécialistes.

primi sui motori con e-max

Favoriser l'automédication permettrait d'économiser 1,5 milliard d'euros par an.

Développer l'offre de médicaments en automédication, non remboursés par l'assurance-maladie, permettrait au système de santé d'économiser 1,5 milliard d'euros par an, selon une étude du cabinet OpenHealth dévoilée par l'Afipa, l'association des fabricants de médicaments vendus sans ordonnance.

Ce chiffre se base sur les économies qui pourraient être réalisées sur les consultations médicales et le remboursement des médicaments par l'Assurance maladie.

primi sui motori con e-max

Newsletter

Restez informé, enregistrez vous à notre lettre d'information.

Contactez nous

  • Téléphone: 01 76 58 12 21

Restons connectés

Suivez nous sur les réseaux sociaux.
1000 caractères restants