FGAAC CFDT

LAdeme et Alstom lancent leur coentreprise pour dvelopper le TGV du futur

Alstom et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ont créé, jeudi 18 décembre, leur coentreprise dédiée au développement du TGV du futur. Speedinnov travaille sur des rames

plus performantes et plus économiques.

Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron l’avait annoncée le 28 mai chez Alstom à Belfort (Territoire-de-Belfort). La voici créée. La coentreprise d’Alstom et de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dédiée au développement du TGV du futur a été lancée jeudi 18 décembre par un trio de ministères (Ecologie, Recherche, Economie) et le commissariat général à l’investissement. Son nom ? SpeedInnov.

Au-delà de la créativité linguistique, la coentreprise "développera un train à très grande vitesse plus innovant et économique. La technologie 'TGV du futur' permettra d’offrir une capacité allant jusqu’à 750 places. Le coût complet à la rame sera optimisé avec une consommation énergétique fortement réduite (objectif de -35%) ainsi qu’un coût de maintenance très inférieur à celui des rames actuelles", explique un communiqué commun des ministères.

Côté financement, Emmanuel Macron avait annoncé fin mai que la SNCF mettrait 50 millions d’euros dans le développement de ce TGV et que le gouvernement y ajouterait 100 millions. Des montants à confirmer.

Manuel Moragues

primi sui motori con e-max

Newsletter

Restez informé, enregistrez vous à notre lettre d'information.

Contactez nous

  • Téléphone: 01 76 58 12 21

Restons connectés

Suivez nous sur les réseaux sociaux.
1000 caractères restants