FGAAC CFDT

NAO 2013

Accord final : ACCORD NAO 2013

Compte rendu CFDT-FGAAC des réunions NAO de l’année 2013


En complément du compte rendu de l’intersyndicale, voici quelques éclaircissements portant sur différents points abordés lors des réunions.
Nous commençons par les points non satisfaits et/ou non traités :
- Planification : Nous n’avons obtenu aucune avancée concrète concernant les demandes suivantes ; la planification des RH sur une durée de 2 mois calendaires, la planification maximale d’un RH simple par mois calendaire, la planification minimum d’un SA/DI ou DI/LU par mois calendaire et l’arrêt des programmations des RH doubles après 00h00 (début) et avant 2h00 (reprise) qui empiètent sur nos jours de repos. Cette question pourtant cruciale ayant été traitée en toute fin de séance, démontre le peu d’attention octroyé quant à nos conditions d’attributions de repos. Nous attendrons par conséquent la parution du décret « socle » à l’automne prochain afin de pouvoir juger des propositions des conditions d’encadrement des repos périodiques. Les salariés d’Europorte France attendent beaucoup de ces négociations afin d’obtenir une organisation du travail digne et respectueuse.
- Audit social : Question écartée, au seul motif de la pertinence d’une telle demande. La direction aurait-elle peur des réponses de ses salariés ?
- JFC : Pour la deuxième année consécutive, la demande concernant la mise en place d’une deuxième JFC nous a été refusée. La FGAAC-CFDT regrette que la sécurité des circulations soit ainsi mise plus bas que la rentabilité…pour nous, plus de formations c’est plus de sécurité et une meilleure production.
- RHR : Nous avons été dans l’obligation de faire des choix concernant nos attentes, les RHR en ont malheureusement fait les frais, nous le regrettons eu égard aux sujétions de ceux-ci et comptons bien obtenir satisfaction l’an prochain.
- Primes : Les primes étant par nature aléatoires et fluctuantes, nous nous sommes vu dans l’obligation de faire l’impasse sur une revalorisation de celles-ci afin de privilégier une revalorisation du salaire de base, comptant lui intégralement dans le calcul des retraites.
- Heures supplémentaires : Nous n’avons pas réussi à mettre fin au décompte des heures supplémentaires à la quinzaine. Nous poserons à nouveau cette requête l’an prochain.

Ensuite les engagements d’ouverture de négociations :
- CET : Promesse de négociations portant sur la mise en place d’un compte épargne temps. Nous vous rappelons que cette promesse avait déjà été faite l’an dernier.
- Risques Psycho-sociaux : La mise en place d’un groupe de travail a été actée. Nous souhaitons que celui-ci débouche sur un accord d’entreprise.
- Egalité H/F : Le plan d’actions étant échu en mars 2013, des nouvelles réunions seront programmées afin de travailler à la mise en place d’un accord d’entreprise.
- Travailleurs Handicapés : Un plan d’actions spécifiques et sur le long terme nous sera présenté dès le mois d’août prochain.
- Astreinte : Un projet d’astreinte concernant le personnel administratif nous sera présenté dès le mois d’août prochain.
- Inaptitude : Un projet de maintien dans l’emploi en cas d’inaptitude nous sera présenté dès le mois d’août prochain.
- Cadres : Les cadres étant exclus de la NAO et de la GPEC, nous avons à nouveau soulevé ce problème. M Pierre Maffre nous a répondu que des négociations concernant les cadres vont se tenir dès le mois de juillet 2013.

Enfin, les avancées obtenues lors de ces NAO :
- Salaire : Une augmentation générale des salaires de base bruts de 35 euros par mois pour les salaires compris entre 20 000 et 30 000 euros, et de 1,5% à partir de 30 001 euros. Ces augmentations s’appliquant à partir du 1er juillet 2013, elles ne concernent toutefois pas les cadres, les salariés en formation et/ou en alternance.
- Mutuelle : La prise en charge patronale de la mutuelle portée à 50%.
- Heures de nuit : L’alignement des heures de nuit sur une plage horaire identique pour tous ; c'est-à-dire de 21h00 à 6h00, à compter du mois de juillet 2013.
- La revalorisation de 2,5% des primes de nuit à compter du 1er juillet 2013. Les heures de nuit étant ainsi portées à une revalorisation de 14,5%.

COMMENTAIRES :
Beaucoup de salariés d’Europorte France se sont intéressés voire mobilisés pour ces NAO, notamment sous l’impulsion des délégués CFDT.
La direction ayant eu connaissance de cette mobilisation au travers des diverses assemblées générales. A cet effet, les salariés en attendaient beaucoup, mais la conjoncture économique actuelle du pays, tout comme celle de notre entreprise du point de vue de la rentabilité opérationnelle, nous ramènent à la réalité.
C’est pourquoi, les Délégués Syndicaux CFDT ont signé cette NAO, en toute connaissance de cause afin de ne mettre en danger les salariés et l’entreprise.
Comme nous le savons, une grève ne saurait être la solution. Car, combien seraient disposés à la faire ? Et combien peuvent la faire ? La grève est un puissant moyen de pression pour la défense des employés, mais notre politique syndicale est de privilégier le dialogue plutôt que la confrontation et la crispation des idées qui sont des attitudes non constructives.
La CFDT se veut être un syndicat responsable, qui privilégie la négociation au conflit.
La direction s’avère parfois « difficile » à entendre nos revendications, mais qu’en est-il dans les autres entreprises ?
Ces NAO ayant aboutis à une revalorisation de 1,5% soit 35 € bruts pour les plus petits salaires, dans le contexte économique actuel, c’est un accord qui est plutôt favorable aux employés.
Nous voulons le mieux pour tous les salariés d’Europorte France, et c’est dans la négociation, le pragmatisme, le respect des règles et des salariés que nous progresserons au sein de l’entreprise.
Nous ne sommes pas des révolutionnaires, encore mois des accompagnateurs de la direction. Nous agissons et agirons au plus près des salariés et dans la lutte si besoin.
Nous appelons tous ceux qui veulent agir pour le bien de tous, avec la CFDT, le syndicat représentatif chez ECR, OSR France, Eurotunnel, Eurostar, et bien sûr Europorte…A Rejoindre la force de notre organisation, sans complaisance, mais avec respect et réalisme…

TRACTS :
2013-06-17_NAO_Réunion2
2013-06-25_NAO_R3
NAO 2013 CFDT FGAAC

Parce qu’un détail peut tout changer !
Ronan Bourdon, DS CFDT/FGAAC, élu DP région BCH.
Georges Depetris, élu CE CFDT/FGAAC, élu DP Région Sud.

primi sui motori con e-max

Newsletter

Restez informé, enregistrez vous à notre lettre d'information.

Contactez nous

  • Téléphone: 01 76 58 12 21

Restons connectés

Suivez nous sur les réseaux sociaux.
1000 caractères restants